Le contrôle technique par votre centre Autovision

Contrôle technique Marseille Jarret est membre du réseau Autovision à Marseille. Agréé pour le contrôle technique des véhicules légers, notre centre vous accueille pour vous renseigner et vérifier votre voiture.

Le contrôle technique : objectifs et agrément

Le contrôle technique : objectifs et agrément

Obligatoire depuis 1986 pour les transactions de véhicules, le contrôle technique auto a été étendu à tous les véhicules légers en 1992. Il a été mis en place par les pouvoirs publics afin que tous les véhicules circulant sur le territoire français répondent aux règles de sécurité.

Il concerne les véhicules de tourisme et les véhicules utilitaires légers dont le poids n’excède pas 3,5 tonnes (P.T.A.C.). Tous les véhicules de 4 ans et plus sont concernés. Son renouvellement s’effectue tous les 2 ans. S’ajoute à cela une visite complémentaire en alternance tous les 2 ans pour le contrôle de la pollution des véhicules utilitaires (CTTE). Les véhicules spécifiques (taxis, véhicules de dépannage, sanitaires, etc.) sont contrôlés annuellement.

Si vous vendez un véhicule de plus de 4 ans, le procès-verbal de contrôle technique doit être daté de moins de 6 mois à la date du dépôt du dossier en préfecture et doit être présenté à l’acquéreur avant la signature du contrat de vente. Attention, si le contrôle technique n'a pas moins de six mois au moment de la vente, vous ne pouvez pas la déclarer à la préfecture et vous restez responsable de tous les délits commis avec le véhicule. Vous risquez également de perdre des points sur votre permis de conduire en cas d'infraction ou de contravention avec ce véhicule. Depuis le 20 mai 2018, le contrôle technique concerne 133 points de contrôle, dont 123 ayant l’obligation d’une contre-visite de vérification.

Le nouveau contrôle technique de votre véhicule est réalisé par un contrôleur technique agréé par la préfecture tel que notre centre Autovision situé à Marseille. Nous vérifions, sans aucun démontage, les organes essentiels de votre véhicule liés à la sécurité et à l’environnement et mettons à jour nos pratiques selon les actualités du contrôle technique.

La nature du contrôle de véhicule

Le contrôleur doit vérifier 133 points de contrôle concernant les fonctions suivantes :

  • Identification du véhicule : documents du véhicule, plaque d'immatriculation, etc.
  • Équipements de freinage : plaquettes, disques, etc.
  • Direction : volant, boîtier, etc.
  • Visibilité : pare-brise, rétroviseurs, etc.
  • Feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques
  • Essieux, roues, pneus, suspension
  • Châssis et accessoires du châssis
  • Autre matériel : ceintures de sécurité, klaxon (avertisseur sonore), etc.
  • Nuisances : pollution et niveau sonore

À chaque point contrôlé, un niveau de gravité est indiqué si une défaillance est constatée :

  • Défaillance mineure : aucune conséquence sur la sécurité du véhicule ou sur l'environnement
  • Défaillance majeure : susceptible de compromettre la sécurité du véhicule, d'avoir une conséquence négative sur l'environnement ou de mettre en danger les autres usagers de la route
  • Défaillance critique : constitue un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou une conséquence grave sur l'environnement

En cas de défaillance majeure ou critique, un nouveau contrôle, appelé contre-visite, doit être effectué après avoir fait les réparations nécessaires.

Un procès-verbal vous est remis à l'issue de chaque contrôle technique. Il mentionne notamment les points suivants :

  • Nature du contrôle (contrôle technique périodique, contre-visite)
  • Date du contrôle
  • Résultat du contrôle (favorable, défavorable pour défaillance majeure, défavorable pour défaillance critique)
  • Limite de validité du contrôle
  • Nature du prochain contrôle (contrôle périodique, contre-visite)

Le contrôleur appose sur la carte grise un timbre indiquant le résultat du contrôle et sa date limite :

  • Lettre A : résultat favorable
  • Lettre S : résultat défavorable pour défaillances majeures
  • Lettre R : résultat défavorable pour défaillances critiques

Le contrôleur positionne sur le véhicule une vignette portant les lettres « CT » suivies de la date limite de validité du contrôle réalisé.

En savoir-plus sur les points de contrôle de véhicules avec Autovision.

Les sanctions applicables

Le propriétaire d'un véhicule particulier qui ne respecte pas les obligations du contrôle technique utilitaire ou de voiture de tourisme est puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 750€. En règle générale, il s'agit d'une contravention forfaitaire de 135€.

En cas de contrôle par les forces de l'ordre (police ou gendarmerie), une décision d'immobilisation peut être prise. Dans ce cas, la carte grise du conducteur est retenue. Une fiche de circulation valable 7 jours lui est remise pour lui permettre de faire le contrôle technique.

Pour récupérer sa carte grise, le conducteur doit présenter au commissariat ou à la gendarmerie le procès-verbal du contrôle technique attestant son résultat satisfaisant.

Vous recherchez un centre de contrôle technique pas cher près d’Allauch, Château-Gombert, Les Pennes-Mirabeau ou La Penne-sur-Huveaune ? Consultez les avis sur nos contrôles techniques auto et contactez-nous.

Top